Les 23èmes controverses européennes de Marciac

« La nature, la technique, et l’homme : la guerre des Trois aura-t-elle lieu ? »
vendredi 28 et samedi 29 juillet à Marciac (Gers)

« D’un côté, il y a, dans nos sociétés, un « retour » de la nature et des valeurs qui lui sont conférées, en réaction notamment au règne du virtuel et de la course à la productivité. Une nature teintée parfois de religiosité quand il s’agit de la sanctuariser pour mieux la protéger de l’homme et de ses activités. De l’autre, il y a ces logiques technicistes puissamment à l’œuvre qui, poussant à l’efficacité maximale et parées d’un pouvoir émancipateur, envahissent tout l’horizon de nos modes d’organisation sociale, professionnelle, économique, culturelle…
Entre ces deux pôles, nombreux sont les clivages et les déplacements de frontière, entre ce qui est considéré comme « naturel » ou « artificiel », « sauvage » ou « domestique » mais aussi sur la place de l’homme, « hors » ou « dans » la nature, « avec » ou « malgré » la technique, sans oublier les conséquences sur la notion même de travail…
Des champs de tensions que cette 23ème édition des Controverses européennes de Marciac se propose d’investir à travers des exemples concrets en matière d’agriculture, d’alimentation et de sciences du vivant. »

http://controverses-de-marciac.eu/blog/2017/04/18/la-nature-la-technique-et-lhomme-au-coeur-des-reflexions-de-la-23eme-edition/

« Faire la paix avec la terre »

Le livre, fruit des rencontres au Val de Consolation en 2015 et 2016, sort tout juste de l’imprimerie :

Faire la paix avec la terre

 
Nombre de pages : 
208
Format : 
140 x 190
Année d’édition : 
2017
ISBN : 
978-2-88911-850-2
Thématique : 

Quatorze témoins de courants spirituels bouddhistes, juifs, musulmans, chrétiens catholiques, orthodoxes et réformés, animistes, écopsychologues et philosophes, rassemblés au Val de Consolation (Doubs, France) en 2015 et 2016, apportent des réponses essentielles pour rétablir une relation harmonieuse entre l’humanité et la Terre meurtrie.
Les enseignements publiés ici démontrent qu’au-delà des cultures et des pratiques les plus diverses, apparaissent des vérités et des valeurs communes à toute l’humanité. Le constat est clair : il faut susciter une transformation intérieure si nous voulons parvenir à une réconciliation universelle au sein d’une humanité en paix avec une nature réenchantée.

Une centaine de personnes ont partagé avec les conférenciers une semaine de réflexions, d’échanges et de contemplations. Elles ont marché, médité, écouté, parlé, prié, pris part à des ateliers, des exercices spirituels, des chants ou à de simples promenades. Cette expérience a éveillé la conscience de notre position au cœur de la nature, et non pas au-dessus ou à l’extérieur, et l’évidence de notre fragilité et de notre interdépendance avec toutes les formes de vie.

La forte conviction d’appartenir à une grande communauté vivante et cosmique nous inspire une grande humilité, la gratitude pour le don de la vie, le respect de tout être vivant, une sobriété dans nos consommations, la joie d’un bonheur simple et partagé et la plénitude d’une relation intense avec la Nature libre et sauvage qui nous relie à l’infini.

C’est cette expérience que les auteurs vous proposent de partager, avec l’espoir que vous deveniez les acteurs d’une profonde transformation de la société vers une civilisation de tolérance, de respect et de coopération sur une Terre pacifiée.

Au-delà des cultures et des pratiques
particulières
les plus diverses,
apparaissent
des vérités
et des valeurs
communes
à toute l’humanité.


 
 

L’éveil de la permaculture – film

Au cinéma le 19 avril 2017

La permaculture laisse entrevoir une lueur d’espoir avec ses solutions écologiquement soutenables, économiquement viables et socialement équitables. Accessible à tous, elle peut être mise en oeuvre partout… Aujourd’hui, des hommes et des femmes se rencontrent et expérimentent cette alternative crédible. La transition “permacole” est en marche !